AccueilIntroductionFrance-VarGrèce-CrèteExtraitsBoutique
Grèce-Crète / Malia

Malia

Malia, royal flush pour vacances d’été.

La ville de Malia depuis la falaise de Damari.

Un peu plus vers l’est et donc en direction d’Agios Nikólaos, on tombe sur Malia, une station balnéaire plutôt réputée. Vous y trouverez tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un lieu très hautement touristique, avec ses avantages et ses inconvénients. Ceux qui aiment l’animation et la fête trouveront l’endroit presque inévitable, les autres devront choisir des lieux de villégiature plus proche d’un monastère, qui, soit dit en passant, ne manquent pas sur l’île.

Vue d'ensemble de la falaise de Malia.

La falaise de Mália, « Damári » domine la ville, un peu à l’écartée. Elle gagne son ombre avant midi, embellie qui autorise la combinaison gagnante des vacances d’été réussies : grasse matinée + baignade + plage + escalade + soirée animée.

Ioanna Mauroforou dans "Koufia gi" (6a+).


J’ai dit animée, ce qui ne veut pas forcément dire arrosée. À propos d’arrosage, une seule contre-indication à la fréquentation de cette barre rocheuse : un temps humide, car en ce cas, l’adhérence devient comparable à celle d’une savonnette sur un rebord de lavabo…

Vaggelis Floros, dans la bien nommée "Coco Bloco" (7c+).

De gauche à droite : Philippe dans "'Ela"(6c+), Aris Mavromatis dans "Coco Bloco"(7c+), Katerina Mastoraki lors de l'équipement de "Miss Latino" (6a)

Ce bémol mis à part, avec une vue sur mer imprenable (mais à bonne distance de la ville) et des itinéraires presque pour tous les goûts (dès lors que l’on est à l’aise dans le 6a), on ne pourra guère reprocher à cette honnête falaise de n’abriter qu’une quinzaine de voies, et encore !
...Car il n’est pas dit que de nouveaux projets ne fleurissent pas bientôt sur ses parois.